Le Jeudi 14 Octobre 2021, nous avons appris avec consternation le meurtre, tuée par balle,
sur le chemin de l’école, d’une enfant qui se trouvait sur la banquette arrière d’un Véhicule
que conduisait sa maman : quelle tragédie !

Comme si cela n’était pas, déjà de trop, le lynchage aussitôt après, par les populations, du
Gendarme Monsieur Rigobert MVOGO en faction, auteur du coup de feu ayant abattu la
petite Caro Louise NDIALLE âgée d’environs 5 ans : quelle violence !

Deux morts encore ;
Deux morts de plus que de trop ;
Deux morts qu’on aurait jamais pu avoir, dans un contexte normal ;
Hélas, nous sommes à Buea, au Cameroun.

L’UDC:
– Réitère son inquiétude quant au cycle infernal de violence dans lequel notre pays s’est
engouffré dans ses Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ;
– Condamne avec la dernière énergie, la violence d’où qu’elle vienne ;
– Demande particulièrement à notre Armée et à nos Forces de Maintien de l’Ordre
dépêchées dans lesdites régions, de toujours faire preuve de professionnalisme, de
grande maîtrise de soi dans l’exercice de leurs délicates missions, du moment où, en
face, ce ne sont d’abord, pour le moment, – en attendant que le contraire soit prouvé –
que des compatriotes, des frères et sœurs, des enfants…Nous sommes les parents du
Gendarme et de la fillette.
– Appelle une fois encore, le Président de la République, Chef de l’État et Chef Suprême
des Armées, à prendre acte de la complication de la situation, traduisant en quelque
sorte l’échec des voies de solutions jusqu’ici implémentées ; de la nécessité voire de
l’urgence de changer de paradigme dans la résolution de la crise anglophone : en effet,
nous interpellent, les pertes en vie humaines, en dégâts matériels, économiques,
financiers, les freins à la démocratie et aux libertés ; devenant compromettants de façon
flagrante à l’ordre étatique.
– Invite le peuple camerounais à faire davantage preuve de vigilance, de clairvoyance,
de tolérance et de patriotisme en ce moment où notre pays vit l’une des situations les
plus difficiles de son histoire

Fait à Yaoundé, le 15 Octobre 2021

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.