Message de vœux du Président National de l’UDC pour l’année 2013

MESSAGE DE VŒUX DU PRÉSIDENT NATIONAL DE L’UDC POUR L’ANNÉE 2013

janvier2013

 

JOUR DE L’AN

1er Janvier, CARNAVAL  ET VŒUX 2013

Présentés par Dr Adamou NDAM NJOYA

Maire de Foumban

Président du Syndicat des Communes du Noun

Ministre Plénipotentiaire de Classe Exceptionnelle

Président National de l’UDC

 

Bonne et heureuse année

Santé, bonheur, prospérité

Que :

La Victoire de la République

La Victoire de la Démocratie

Soient au rendez-vous.

2013 : une nouvelle année !

2012 est partie comme une fleur laissant un parfum de vie qui, le lit de la nouvelle année arrose. Avec 2012 bien des nôtres, hommes, femmes, filles, garçons s’en ont allés mais la lumière avec eux allumée et entretenue, laissant! Pour eux et elles, nous avons une profonde pensée et sommes convaincus là haut où ils se trouvent ils nous disent : Allez de l’avant.

Une nouvelle année : 20l3 puisant son suc de 2012, nous interpelle, nous presse d’être plus que jamais unis dans l’action! Être responsables, être engagés, être disciplinés, travailler et, sans cesse imaginer, progresser la main dans la main dans la construction du bonheur car c’est ainsi que nous donnerons le sens à la vie : chaque personne participant à la construction, les idées, les pensées partageant, le dialogue, l’éthique cultivant pour poser des actes positifs, pour nourrir toutes les entreprises plaçant l’être humain au centre de tout. Voilà ce à quoi nous sommes invités pour l’année 2013. Les actions de construction, tel est notre lot, tel est l’impératif pour notre pays, pour l’Afrique, pour notre monde, notre univers qui, plus que jamais est celui de la solidarité agissante. En ce début d’année, nous devons tout inscrire dans cette perspective, dans cette dynamique.

En ce premier jour de 2013, il est question de nous interroger sur l’année 2012 pour mieux saisir les évolutions qui nous installent dans la dynamique du progrès, des bâtisseurs que doit être chacune, chacun de nous, chaque camerounaise, chaque camerounais. Il est question d’être positifs comme le veut l’éthique UDC qui place l’être humain au centre de tout, il est question d’asseoir ensemble les axes des activités qui marqueront la nouvelle année.

Nous pouvons nous arrêter successivement sur ce qui nous conduit au cœur de l’engagement de chaque personne et de tout le monde dans les actions de construction. Dans la voie tracée à la naissance de l’UDC et les actions menées avec constance, fidélité à la République, nous avons, en 2012 développé des actions, conduit des réflexions qui ont donné des fruits et ouvert les voies d’intensification des activités et des réalisations en 2013.

  • Qu’il s’agisse de la vie politique, l’organisation des organes de l’UDC, de son fonctionnement, des actions pour toute  la société camerounaise pour que s’affirment la République et la démocratie,
  • S’agissant de la jeunesse et des relations inter générationnelles où l’éthique UDC appelle à rendre tout le monde responsable, à conjuguer toutes les intelligences des fils et des filles du Cameroun, à mettre ensemble les énergies, la vigueur de la jeunesse et la sagesse de l’expérience,
  • Qu’il s’agisse de la question du genre, c’est-à-dire de la femme dans la société où l’UDC depuis longtemps a fait la révolution assurant aux citoyennes et aux citoyens l’égalité et la complémentarité loin de toute forme de discrimination : partout les femmes sont à l’honneur, ont la parole, ont des responsabilités politiques, économiques, culturelles, sociales ;
  • Qu’il s’agisse de l’économie et du développement, de l’éducation, de la culture, de la santé, de la qualité de vie, nous avons cultivé des pratiques d’action collective, de dialogue, de partage, de conjugaison des expériences et des talents.
  • Nous n’insisteront pas sur les nombreuses expériences et réalisations dont l’un des meilleurs exemples est le Carnaval qui est une grande illustration de rencontre partage à travers les diversités culturelles. En effet on y voit un grand moment de rassemblement, de solidarité, de partage prouvant que nous sommes tous parents, de la grande famille camerounaise, de la grande famille humaine, on y voit nos riches différences à travers les costumes, les expressions, à travers les productions du terroir dans leurs très grandes variétés. Le Carnaval est pour nous ce moment d’intense présence, de communication et de partage. Il est l’invitation à la solidarité, à la fraternité, à l’amour, à la paix où chaque personne doit apporter sa riche différence, où les groupes doivent prouver leur grande capacité d’organisation !

Pour tous ces points et bien d’autres, car nous touchons tous les domaines de la vie dans la société, nous avons tout un programme politique et un projet de société pour le Cameroun ; et, partant du programme plan d’action de l’UDC en maîtrisant et cultivant la méthode d’approche où chaque personne se sent partenaire partie présente, nous sommes toujours allés, en 2012, comme depuis toujours, dès la création de l’UDC, au concret, aux réalisations et aux actes positifs palpables ; ce qui nous installe plus fortement encore dans la voie de la construction des bases d’affirmation de la République, de la démocratie ces meilleures garanties qui ouvrent toutes les portes à l’épanouissement de chaque personne , de tout le monde et de notre pays et pour un apport conséquent à notre commune humanité.

Aussi ces vœux que nous nous souhaitons sont-ils pour nous engager plus que jamais dans la dynamique de l’orbite qui est celui de l’UDC depuis bientôt plus de 22 années et qui, de plus en plus devient celui de notre pays : toujours mettre l’être humain au centre de tout ce qui conduit à la culture de la morale dans la société, à la morale politique, aux valeurs humaines, à l’éthique comme dynamiques et éclairages de la vie et des activités aussi bien des individus que des institutions. C’est-à-dire qu’en politique on doit dire la vérité, on ne doit pas être hypocrite, on doit penser aux autres, aimer les autres, vouloir leur bien.

Pour commencer l’année 2013 et bien partir sur des bases saines et sûres, que nous a apporté 2012 pour nous accrocher ?

  • L’importance des valeurs, de l’éthique n’est plus à souligner dans un monde où les valeurs se perdant, les conflits sous des formes des plus variées et subtiles se développent parce que l’emportent les intérêts égoïstes. En partant de l’organisation de la société et de la vie politique nous pouvons dire que le Cameroun est engagé dans la voie du non retour pour l’effectivité du premier droit et premier devoir citoyen et républicain : le Vote.
  • En 2012 nous avons obtenu le report des élections législatives et municipales, la refonte biométrique des listes électorales, le code électoral. Si dans le cadre du G7, les formations politiques dont l’UDC qui réclamaient tout cela au sortir de l’élection présidentielle, étaient traitées de semeurs de rébellions, il faut retenir une chose, à savoir que c’est le Cameroun qui a gagné, c’est-à-dire, en définitive tout le monde et qu’il n’y a ni vainqueur ni vaincu et surtout il y a un grand pas de franchi pour consolider la République, la Démocratie, c’est-à-dire une société où chaque membre va se reconnaître dans les institutions. Cependant, beaucoup reste à faire car ceux et celles très nombreux qui n’ont jamais accepté les règles du jeu démocratique, n’ont pas démordu, ceux et celles qui ont été nommés aux fonctions politiques et qui ont été à la base des fraudes, qui n’ont jamais accepté le multipartisme après l’avoir combattu, ne vont pas se débarrasser facilement de cette culture. Ce qui veut dire que plus que jamais les républicains, les démocrates, les patriotes doivent être vigilants. Nous savons qu’à l’UDC vous êtes aguerris, que vous ne reculerez pas devant ceux là qui n’ont plus d’espace pour dérouler les manœuvres de tricheries, de fraudes.

Le Code électoral quand bien même il doit être revu tout comme la refonte des listes électorales, la biométrie sont des acquis qui seront efficients avec la révision de la Constitution pour que le Président de la république soit élu au scrutin majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois, pour que le Président une fois élu ne puisse plus être Chef de parti politique pour être ainsi le meilleur arbitre et le meilleur garant de l’unité nationale loin des confrontations politiques ; cette révision conduira à un Premier Ministre, Chef de gouvernement sortant des élections parlementaires. 2012 aura été une grande étape dans la marche vers la maturité politique qui s’affirmera par les règles et la pratique totale et effective du jeu  démocratique. Si par chacune d’entre nous, chacun d’entre nous l’UDC a apporté sa pierre à cette construction, il est essentiel que nous poursuivions plus que jamais en 2013 pour parachever cette grande révolution démocratique, républicaine.

Mesdames Messieurs

Nous sommes plus que jamais engagés dans cette voie avec le Pacte Républicain ; il vient pour introduire profondément la morale dans la vie politique, il vient pour faire la politique dans son vrai sens qui veut l’intérêt général, le bonheur à construire par chaque personne et tout le monde ; ce qui veut que ce soient de objectifs qui prennent le pas sur des individus, sur la personnalisation, sur la glorification des personnes, sur les intérêts égoïstes. Les formations politiques, les personnalités de la société civile qui se retrouvent au sein du Pacte Républicain se sont engagées solennellement à obéir et à respecter les règles élaborées ensemble et acceptées comme guides et éclairages. Les sanctions sont prévues et les mécanismes de contrôle mis en place. Il y a là un grand acquis de 2012 qui est bien accueilli et que nous nous emploierons à consolider en menant à bien son programme.

Nous sommes ainsi éloignés de l’hypocrisie, du mensonge et l’UDC qualifié dès sa naissance de laboratoire de l’opposition et de la démocratie jouera pleinement son rôle pour que la politique s’affirme comme science et art mettant ainsi ses acteurs au service du pays, du peuple.

En 2013, nous intensifierons les actions avec les camerounaises, les camerounais patriotes engagés avec les partenaires et amis du Cameroun pour que la politique joue son rôle dans l’organisation et la mobilisation de chaque personne et de tout le monde pour la cause républicaine  c’est-à-dire pour la gestion saine et transparente de nos richesses, de nos ressources à commencer par les ressources humaines, pour le développement durable pour que toutes les institutions aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé soient des institutions de développement humanisé.

Dans cette voie, vous comprendrez que les hommes politiques nommés ne puissent pas réussir, se doivent de retourner à l’école. Vous comprenez que les différents actrices et acteurs des rouages de la société doivent jouer leur rôle. Il doit en être ainsi de ceux qui sont appelés à faire appliquer les lois républicaines et les règles démocratiques, de ceux qui sont sensés incarner les richesses traditionnelles qui sont protégées par la constitution dans leurs dimensions respectueuses du droit humain, des médias, des membres de la société civile dans leurs différentes organisations.

Pour cela, il nous faut un Nouveau Contrat Social, Un Contrat Républicain.

2013 verra la poursuite des réalisations concrètes dans le cadre du Parti UDC ; cela, suite à la décentralisation et la nouvelle organisation responsabilisant les militants et attrayant les sympathisants ou ceux qui hésitent ou même ne rencontrent plus leur compte là où ils se trouvent

La jeunesse responsabilisée continuera à l’être en 2013 comme relevé plus haut dans la dynamique et la culture des relations intergénérationnelles.

La question du genre, une grande priorité pour remédier aux injustices cultivées au cours des temps et donner à notre société de tirer le meilleur des fils et des filles. Nous avons très tôt donné le ton avec  la place de la femme dans les structures du parti et dans les institutions comme élues dans les Conseils municipaux et à l’assemblée Nationale. Partout, elles font leur preuve et détruisent par des actes les préjugés, montrant ainsi qu’elles où qu’elles se trouvent, tout le mérite.

S’agissant de l’Economie et du développement en général l’UDC encouragera plus que jamais les individualités et le groupes qui sont animés en matière économique par les vertus cultivées au sein de la formation politique appelant à faire de nos structures celles de développement, de créativité, de grande imagination, de discipline et d’engagement dans le travail ; tout cela appelant le développement des programmes pour des enseignements théoriques et techniques appropriés.

Dans le cadre de la conjugaison des efforts et des expériences, le Syndicat des Communes s’est affirmé avec les activités tournées vers les arts, la culture et le tourisme qui vont être amplifiées en 2013.Le  salon régional de l’artisanat à Foumban et l’exposition internationale qui avait suivi à Yaoundé avait ouvert la voie tout comme le Salon des Communes de l’Ouest de CVUC.

Nous avons terminé cette année en beauté dans les actions et les réalisations concrètes :

  • La Fête du Café,
  • La rencontre et les prières des croyants des trois confessions monothéistes- chrétiens catholiques et protestants, musulmans-,
  • La fête avec les enfants, l’Arbre de Noël
  • Le marathon relais et la Marche autour du Nsom : ces fortifications construites il y a des siècles pour protéger Foumban, la capitale du royaume bamoun, de l’invasion des cavaliers peuhls ; il y a là une œuvre de grand génie militaire et civil et de grande intelligence longtemps oubliée ;
  • Puis le concours du meilleur groupe de Bija, cette danse qui a nourri les autres et longtemps oubliée ;
  • Comme chaque fin d’année, la finale du Concours du Meilleur Batteur percussionniste parrainé depuis sa première édition il y a quatre années par RFI.
  • Bantous’ Days qui nous conduit au cœur de nos riches traditions et des rites de purification et d’élévation spirituelle projetée dans la dynamique de la vie exaltant l’être humain sans considération d’origine, de naissance ; le thème de l’année 2012 : « Histoire, Eduque nous » est d’une profondeur à toujours découvrir.
  • Aujourd’hui nous ouvrons la nouvelle année avec le carnaval qui est un grand message de rencontre des riches diversités et de la construction dans la joie, dans l’amour, dans la paix.

A vous ici présents, à tous nos compatriotes et nos amis à travers le Cameroun, l’Afrique, à tout le monde dans notre planète terre où plus que jamais, ressortent et notre commun et unique environnement et notre commune humanité,

Bonne Année, Happy new year!

Que Dieu en cette année 2013, nous éclaire et nous guide comme toujours dans Sa voie, lui qui est Paix, qui est Amour.

Le Président National

 

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Instagram