MESSAGE DE FÉLICITATIONS DE L’HONORABLE TOMAINO NDAM NJOYA SUITE A LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME  2019

MESSAGE DE FÉLICITATIONS SUITE A LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME (JIF)  2019

PLAN D’ACTION 2019-2021 

Mesdames les Présidentes des Amicales

Puakone Dishout

Puakone Fième

Puakone Tolen Tolen Tolen

J’ai l’honneur et le devoir agréables de venir vous adresser mes Vives Félicitations pour les actions que vous avez posées partout à travers nos localités, que vous ayez été seules, en équipe, ou accompagnées par nos Amis et partenaires Messieurs, ceux-là qui, nombreux finalement, nous aiment et savent compter sur nous. C’est depuis plusieurs années que dans le cadre de nos Associations PUAKONE, nous nous sommes affranchies de certains pesanteurs qui continuent aujourd’hui à faire l’objet des préoccupations majeures, à l’occasion de la JIF.

« PENSER EQUITABLEMENT, BATIR INTELLIGEMMENT, INNOVER POUR LE CHANGEMENT »

Était la thématique proposée par les Nations Unies cette année.

« CROISADE CONTRE LES INEGALITES DES SEXES, S’ARRIMER A LA NOUVELLE IMPULSION »

Était la formulation telle que voulue par le Cameroun pour adresser les enjeux par rapport au contexte local.

Avec en toile de fond les Objectifs du Développement Durable en ses points saillants N°4 et N°5, qui assurent une éducation inclusive et de qualité pour tous, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, gage du développement durable…En notant que nous sommes parvenus à mi-parcours de l’Agenda 2030 qui appelle à une Planète 50-50…

En même temps que nous étions tout ouï, vous suivant à travers vos activités, sportives et culturelles, vos échanges lors des tables rondes, de notre côté, nous étions nous aussi à des « Rendez-vous du « Donner et du Recevoir », à l’instar de l’invitation à laquelle j’ai été conviée le 7 mars, par l’Ambassadeur des USA, Peter Henry Barlerin et Madame Ines Rulis Barlerin, à une Conférence en l’honneur des Femmes, à l’Ambassade. Ont été passées en revue à travers des Panels facilités par des experts, les questions touchants, à l’accès à la santé des adolescents, l’état des lieux du droit du travail appliqué aux femmes, (maternités, harcèlement…), les femmes dans les Affaires, l’Entreprenariat, …Beaucoup a été dit. Tout ce qui revient tout le temps…Même quand j’ai pris la parole, c’était pour redire ceci :

Les vides juridiques et la désuétude de certaines dispositions au regard des mutations socioculturelles et politiques appellent urgemment à l’adoption des lois spécifiques qui protègent les femmes : Le Code de la Famille, la Loi contre les Violences Sexistes, la Loi contre les Violences Domestiques, la Loi contre les Mutilations Génitales Féminines, la Loi portant Couverture Santé Universelle…pour ne citer que les plus importantes. L’application des Instruments Juridiques Internationaux à l’instar de la CEDEF et du Protocole de Maputo a été fortement recommandée.

Je tiens à vous dire aussi que j’ai dû intervenir pour demander aux femmes de rester « femmes », de ne pas croire que c’est en imitant les hommes qu’elles seraient meilleures. Au contraire, c’est en gardant les spécificités qui font d’elles des « femmes, et en les faisant respecter : leur maternité, leur sensibilité, leur émotion, qu’elles donneront le Meilleur de Soi. J’étais presque en colère quand une brave femme, qui a eu le mérite d’être nommée Directeur, et qui était enceinte, a accouché à 22H la veille du jour où son installation était prévue à 10H le lendemain. Pour qu’on ne dise pas « Voilà ! Elle n’a même pas commencé qu’elle est déjà absente parce qu’elle a accouché… » Selon ses dires, pour « fermer leur bouche », elle était à son installation…à 10H, ayant accouché à 22H la veille !

Je lui ai dit : Madame. Accoucher est un acte Divin à respecter. Vos collègues devaient vous apporter des fleurs à la Maternité !

Mesdames, comme notre Président National le Dr Adamou NDAM NJOYA le dit toujours, restent les plus important, les actes que nous devons poser, pour le bien de toute la Communauté, et,

J’ai le grand bonheur de revenir ici sur le voyage merveilleux que nous avons effectué dans le cadre de la COOPAGRO et de l’AFECC à Kigali, au Rwanda, du 11 au 18 Février dernier. Nous étions 7 : 6 Femmes ; « Les Femmes de Kigali » comme les appelle désormais le Président National, venant de Foumbot, Njimom, Malantouen, Foumban et 1 Monsieur, le Maire de Massangam…un échantillon plus que représentatif de notre Noun. C’était dans le cadre de l’AFCA, un rapport spécifique a décrit cette sortie, ici dans ce cadre, c’était pour marquer un achèvement. Il reste à consolider nos acquis sur place par chacun et le groupe.

Comme si cela n’était pas déjà beaucoup, ce 8 mars 2019, Madame Blanca María Castro, IWCA Chapter Manager,  m’envoie un message avec une photo et ce Commentaire :

… « Regardez Mme Patricia ! Full Page in Roast Magazine »

La photo, que j’ai partagé à quelques-uns aussitôt, montrait nos Femmes de l’Ecole de la Chorégraphie et de l’Art, qui posaient, majestueuses, gracieuses dans leur tenue vert et blanc, au milieu des caféiers de Njinka…

Roast Magasine est l’un, sinon le plus important Magasine du Monde du Café…IWCA a choisi leur photo pour annoncer l’évènement le plus important de IWCA à SCA du 11 au 15 Avril à Boston – Massachussetts, USA, son fameux Breakfast. Quelle consécration pour nos Femmes, nos caféicultrices, nos balayeuses de rue, nos actrices…

Pour cela le PN a dit qu’elles rejoueront L’ARBRE A CAFE DE NEH FOUPOUAFON, qu’elles avaient présenté le 21 Avril 2015 à l’Institut Français de Yaoundé, dans le cadre de FESTICOFFEE. Bravo Mesdames, Dieu est grand. IWCA a plus de 100 pays membres dans tous les continents, c’est la photo des femmes du café du Cameroun qui a inspiré les spécialistes ! Tout ce que je peux dire et partager avec vous, c’est que tout effort finit toujours par être récompensé.

L’autre avancée notable des femmes cette année, c’est dans le cadre de POLE SPORT NOUN, le Projet sportif mis en place par le Dr Adamou Ndam Njoya qui est en train de « recruter » nos jeunes filles, dames, dans les disciplines telles que le Football, le Volley ball, le Basket Ball, le handball…de révéler les talents féminins dans le domaine du Sport. C’est clair que le Sport et ses valeurs sont pour tous, sans discrimination, pour la Santé, le Bien être, les rencontres…Mesdames, n’hésitez pas à faire du sport une culture, ce serait une prescription aux vertus inégalées. Repenser à notre Programme de ART DE VIVRE, EAU-SOUFFLE-SON. N’attendez pas qu’on vienne vous faire respirer, boire beaucoup d’eau, chanter…

Enfin, vous l’avez sans doute déjà appris, la Ville de Foumban avait participé avec 9 autres Villes du Cameroun -Ngoulemakong, Dschang, Foumban, Guider, Bafut, Ndop, Communauté Urbaine de Douala- en Février 2018, à la compétition pour le Prix International CGLU- Mexico-21. Au terme des délibérations, le Jury a rendu son verdict, et, deux villes : Lyon et Séoul sont arrivées en tête et Lauréates ;

Foumban, elle, a été sélectionnée, pour  “…devenir une bonne pratique, pour sa contribution significative à l’articulation des valeurs de la culture (patrimoine, diversité, créativité et transmission du savoir) avec la gouvernance démocratique, la participation citoyenne et le développement durable…”

Je cite Monsieur Jordi Pascual Coordinateur Culture CGLU.

Pour participer, chaque Ville devait présenter une Initiative, un Projet, son fil conducteur :

Le Chemins des Héritages, du Contemporain, du Présent, de l’Environnement, du Devenir pour le Développement Humanisant Durable que nous connaissons tous, qui est notre Vision définie pour 2016-2021 l’a emportée. Le Maire de la Commune de Foumban, Président du Syndicat des Communes du Noun, l’a retournée dans ses dimensions aussi bien conceptuelle, qu’expérimentale, qu’innovante et intemporelle, mobilisant les populations jeunes, femmes, âgées, ce, dans tous les secteurs de la vie, aussi bien historique, économique, socioculturel, politique, environnemental…Lorsqu’on sait que dans le fond, Foumban reste la capitale de la Région Bamoun, on peut saisir l’impact ou la portée de la mise en œuvre et de l’accompagnement d’une telle initiative pour le développement humanisant durable.

Le Cameroun, par le truchement de ce Prix est invité à Buenos Aires les 3-5 Avril prochains, C’est une Délégation Nationale qui accompagnera la Ville de Foumban…N’est-ce pas un motif de fierté ?

Mesdames,

Je sais quel est le rôle que vous jouez dans le cadre de toutes les activités, les démarches auxquelles nous avons pris part dans le cadre de cette direction depuis 2016. Je ne citerai que l’exemple des Célébrations de fin et début d’année, pour lesquelles nous sommes parties prenantes. Partout dans nos lieux d’habitation, ensemble, nous devons plus que jamais les faire vivre, ces valeurs et principes que nous partageons, qui nous démarquent, car véhiculés par une Vision Commune et Partagée. Être et Agir Ensemble, Savoir, Savoir Faire, Savoir Être, le Meilleur de Soi, Le Bien, le Beau, le Vrai…

Par rapport à nos activités statutaires, nous avions tenu une Assemblée Générale en Octobre 2017 et un Atelier de Renforcement des Capacités pour la Gestion des Crédits Solidaires et Social en Février 2018. Notre prochaine Assemblée Générale sera tenue fin Avril 2019, je vous enverrai le Programme précis.

Entre autres, à cette occasion, nous allons :

  • Inaugurer La Maison des Puakone, où nos activités de Crédit Solidaire et Social pourrons se déployer.
  • Avec des Institutions partenaires que nous avons saisies, organiser un Atelier dans le Domaine des Nouvelles Technologies de la Communication, et dans le domaine de l’Agriculture, du Café, Transformation et Conservation. Nous nous efforcerons d’être de plus en plus dans l’Innovation, les filières scientifiques, bancaires, ingénierie…nous permettant d’être toujours plus intelligentes…

A l’occasion de l’Assemblée Générale, il sera procédé à une nouvelle représentation du Bureau de la Coordination en fonction des adhésions et activités au sein des Amicales et leur Conférence.

Puisque nous sommes en année électorale, j’invite chaque Puakone qui adhère à l’Amicale, de porter à notre attention, la situation par rapport à la détention des cartes d’électeurs par les membres des Associations :  Veuves Lumières Intérieures, Matis, Hadja, Femmes Chrétiennes, Club de Veille, Sounchetsoun, Femmes des Responsables Politiques…Cette préoccupation doit être la vôtre à chaque fois que vous vous réunissez. Au cas où vous avez certaines difficultés sur le parcours d’inscription sur les listes électorales, Please, faites nous le savoir.

Festicoffee à laquelle vous avez l’habitude de prendre part, Mesdames les caféicultrices aura lieu aussi en Avril, vers le 18, nous vous le préciserons,

Avec la Grâce de Dieu, nous continuons d’avancer, en gardant à l’esprit comme nous le savons déjà que, tous les jours de l’année, doivent être considérés comme le 8 Mars.

Merci de votre attention.

Le 8 Mars 2019

Comments are closed.