Foumban/ Pr Shanda Tonme rend hommage à un excellent réconciliateur

Hommage au Dr Adamou Ndam Njoya était au menu de sa visite à l’Ouest. Pr Shanda Tonme et sa suite ont été reçus  par Njimonkouop Ayman Nur Huda Ndam Njoya, ensuite par le maire de la commune de Foumban, Honorable Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya.

Pr Shanda Tonme et sa suite marquent leur entrée à Foumban par le centre culturel Njimonkouop à Njinka. Ils sont reçus par Mambafon Njimonkouop Ayman Nur Huda Ndam Njoya, officiant une cérémonie d’intronisation de l’un des fils de la grande famille à la tête de laquelle il trône depuis décès de Mambafon Njimonkouop Dr Adamou Ndam Njoya. Suivra une séance de travail à la mairie de Foumban avec le chef de l’exécutif, Honorable Hermine Patricia Ndam Njoya.

Le président du Parti Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation est surtout à Foumban pour  témoigner la grandeur d’un homme, un aîné dans la profession de diplomate, un combattant des années 90, un réconciliateur hors – pair,  bref une icône de l’intelligentsia positive, le Dr Adamou Ndam Njoya décède le 07 Mars 2020.  C’est autour de son sépulcre à Manushi que va se dérouler la cérémonie d’hommage. Le Pr Shanda y est guidé par l’honorable Hermine Patricia Ndam Njoya entourée de quelques membres de la famille et camarades  de l’Union Démocratique du Cameroun(UDC). « Ceux qui ont plus de 50 ans aujourd’hui savent ce qu’à fait Dr Adamou Ndam Njoya. Aux jeunes qui ont moins de 30ans. Quand en 1990, on restitue le multipartisme, je pense que c’est de couteau à la gorge, s’il ne créait pas un mouvement pour rassembler les gens et pour s’exprimer, je pense, on l’aurait tué. Par ce que tous les intellectuels attendaient son signal. Il n’a jamais sacrifié sa dignité et celle du Cameroun pour des ambitions personnelles. C’est ici que j’ai appris la véritable transition de notre pays du colonialisme vers un Etat indépendant. Par ce qu’en fait, c’est Njoya Arouna, son père qui tient la main d’Amadou Ahidjo. Vous l’aurez suivi, l’honorable  Patricia Ndam Njoya. Elle a choisi le terroir du village. Elle a choisi d’être près de son mari que d’être en route pour Yaoundé tous les jours pour une assemblée. Elle a choisi de rester maire de Foumban, Je suis heureux sur cette colline de Foumban, allez porter le témoignage, je suis venu dire Bonjour au Dr Adamou Ndam Njoya » déclaration du Pr Shanda après une longue méditation sur la tombe de celui qui fût l’un de ses modèles dit il.

« Je remercie le Pr, président Shanda d’être ici. Je lui disais que nous sommes à Manushi, un domaine que le Dr Adamou Ndam Njoya a crée en 1974 et a baptisé ‘’Manushi’’, c’est-à-dire entre le Manun et le Shi, qui sont deux rivières. Nous sommes entre deux rivières. Le Shi est la rivière qui arrose toute la ville de Foumban. J’étais très heureuse que monsieur le président vous demande de ne jamais voir en Dr Adamou Ndam Njoya le président de parti politique, par ce que ça a été toujours mon combat. La pluri dimension du Dr Adamou Ndam Njoya. Un diplomate, juriste, un homme de culture, un religieux, pionnier du dialogue inter religieux. Il a voyagé à travers le monde pour porter le message de l’inter religion et de la cohabitation. Ses fondements idéologiques et philosophiques se sont résumés à travers le livre qui l’a d’abord inspiré intitulé ‘’le manifeste de l’éthique’’ qui est le creuset de sa doctrine. Pour lui, les Êtres humains ou les institutions que nous créons, nous devrions respecter les valeurs et les principes. Qu’avant d’agir, que nous puissions, nous poser la question de savoir si les actions que nous posons  sont des actions qui vont mettre au centre de nos intérêts ou de nos préoccupations, l’Être Humain » réaction de l’honorable Patricia Ndam Njoya.

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Instagram