Author: admin

Oraison de l’Honorable Samba Mariama

A LA MEMOIRE DE L’HONORABLE SAMBA MARIAMA

• Décédée le 14 Février 2018, Suite d’un Accident de circulation à Ombessa
• Levée de Corps le Vendredi 16 Février 2018 à l’Hôpital Général de Yaoundé
• Enterrement le Samedi 17 Février 2018 à Foumbot

Par Dr Adamou NDAM NJOYA

Honorable Samba Mariama, rappelée par Dieu, vous nous quittez en nous rappelant la grande vertu de l’engagement politique et tout simplement du sens de la vie et des responsabilités humaines ; comme femme, comme mère, comme actrice politique et dans tous les domaines d’activité, la vie nous apporte la grande leçon de la fidélité ; cela aura été pour vous jusqu’au bout dans la voie de l’Ethique, celle de l’UDC que vous aviez choisie.
C’est comme militante engagée que vous nous quittez en laissant ce qui restera toujours ; et, partagé avec les autres, il est ce grand rêve de tout Républicain, de tout démocrate citoyen responsable : l’être humain au centre de tout ; en arriver à faire partager ce qui a été fortement cultivé dans votre formation politique, à savoir l’Ethique comme le grand sens premier dans la vie. Et cela plus encore dans notre monde où, de plus en plus abandonnées, les valeurs humaines, les valeurs morales sont plus que jamais des plus précieuses, des plus indispensables et à cultiver, à rechercher.
Dans votre simplicité, dans votre façon d’être, de faire, il y avait ce calme et cette détermination qui sont des grandes vertus en politique et que, à l’UDC, nous cultivons en mettant au premier plan l’humilité. A l’UDC on avait pris ce chemin et, Samba, vous étiez à cette école en sachant que dans toute école, parce que l’on apprend, on doit être un perpétuel apprenant et, toujours, des plus vigilants.
Honorable Samba Mariama, rappelée par Dieu avec ce titre qui vous restera, vous nous quittez alors que tout le monde, dans notre pays, est plus que jamais engagé dans la voie de la recherche de la consolidation de l’harmonie, de la paix pour le
triomphe du vrai, du bien, du beau. Ce dont nous avons plus que jamais besoin dans notre monde, dans la vie.
A l’aube de l’an 2018 nous pouvons être heureux d’avoir partagé avec vous ce qui est désormais un grand acquis : le grand élan national de solidarité, cet élan républicain, patriote de tous les Camerounais et de nos amis et partenaires qui, mobilisés vont être ces grands vainqueurs contre ce grand mal : Boko Haram. A cette grande victoire, l’adhésion à la puissance créatrice du dialogue, des concertations qui arrive à la fin de 2017 et s’affirme, véritable manne divine et plus beau cadeau de la fête de la nouvelle année en 2018 ; parce que tout le monde adhère au Dialogue, aux concertations, on a ainsi ce qu’il y a de meilleur pour vaincre ensemble les crises de toutes sortes ; et , surtout, ce qui, s’élevant dans nos régions du Nord Ouest et du Sud Ouest veut s’attaquer à la grande unité nationale fondée sur les riches et grandes diversités culturelles qui, partagées et acceptées font la grande fierté de tous les Camerounais, des africains, des amis et de tous ceux qui oeuvrent pour la paix dans le monde.
Honorable Samba, appelée à nous quitter en pleine mission, vous nous donnez une belle leçon de fidélité en politique, d’engagement pour la République, la démocratie, de dévouement citoyen.
Une femme avec d’autres femmes, un homme avec d’autres hommes, tous déterminés pour gagner dans le travail, par le mérite, apprenant à apprendre cet engagement par le vrai jeu démocratique donnant au bout des fruits qui perdurent , qui entrent dans l’éternité.
Ainsi, au delà des toutes formes de considérations, hommes et femmes, nous apprenons que nous sommes dans la vie pour rendre, par tous les actes, les êtres humains heureux et vertueux.
Nous remercions celle par qui Dieu nous a réunis et tous ceux et toutes celles qui, à divers titres, ont rendu ce qui nous a rapproche par cette rencontre et ces cours et intenses échanges de partage, aux amis, aux parents et famille, que Dieu apporte sa puissante lumière sa grâce et toute sa miséricorde.

-Dr Adamou NDAM NJOYA

Décès Honorable Samba Mariama(2)

Positions de l’UDC par Rapport à la Crise

Position de l’Union Démocratique du Cameroun par Rapport à la Crise

Ce que nous avons vécu tout au long des mois depuis Novembre 2016 jusqu’au 1er Octobre 2017 doit être perçu désormais comme une source de grandes leçons nous interpellant, fils et filles du Cameroun, pour nous mobiliser dans la voie de la culture de la fraternité, de l’amour, de la paix par le dialogue concret, suivi, les concertations permanents en reconnaissant que l’être humain versatile, oublieux, doit, sans cesse, rendre grâce à DIEU, recourir à LUI de tout son cœur et, cela, dans toute la pureté qu’il incarne comme acteur animé par le souffle de vie insufflé par le Créateur qui, ne l’a point enchaîné ; oui le Créateur qui nous laisse dans toute la liberté pour nous situer par nos propres actes, nos propres pensées comme l’expression de l’image de DIEU que chaque personne, que nous sommes, de par la volonté de DIEU..

Pour tout cela, réaliser que l’être humain devant en permanence être tiraillé entre les forces généreuses et les forces égoïstes, entre les forces du mal et les forces du bien, la société se doit de développer la culture où il doit être son propre arbitre, où l’être humain doit être son propre juge et œuvrer pour une société de justice, de liberté, de partage pour la création, la production et des fruits par le travail de chaque personne et par le travail de toute le Société. Les problèmes que nous connaissons dans notre pays se sont envenimés parce que nous n’avions pas suivi cette voie pourtant tracée par les Pères Fondateurs, par notre histoire, par nos héritages.

-Dr. Adamou Ndam Njoya

1er Octobre 1961-1er Octobre 2017

Face à la Crise que Connait notre Pays

Déclaration de Bamenda et Buéa

Note du 1 Septembre 2017

Que Retenir et quelles Directions

La Fête de la Tomate-6 mai 2017 Baigom, Noun

“Hymne à la Fête
La Tomate
Fruit ou Légume,
Très souvent rouge
Mais, d’autres couleurs,
Arc- en- ciel
Pouvant avoir !
La TOMATE,
Par elle-même est fleur
Une invitation, à la Fête,
Est
Aussi, organiser la Fête de la Tomate est ce qu’il y a de plus
normal et naturel. Baïgom, le plus gros village de
l’Arrondissement de Foumbot, Département du Noun, Région
de l’Ouest, aura été très tôt ce coin de terre de prédilection et
pour le café et pour les légumes et pour les fruits ET POUR LA
TOMATE.”

– Dr. Adamou Ndam Njoya

Video Fête de La Tomate

BROCHURE PROGRAMME FETE DE LA TOMATE (1)

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Instagram